site optimisé:  HD 1920x1080
Navigateurs conseillés: Mozilla Firefox & Google Chrome



Pour information, le site comptabilise 42752 membres, le dernier inscrit est sslia33 et il y a actuellement 28 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.

Activités de sécurité privée - Adaptation aux îles Wallis et Futuna, à la Polynésie française et à la Nouvelle-Calédonie

Samedi 28 février 2015 @ 10:49:09
Rechercher dans JOURNAL OFFICIEL


Ministère des Outre-Mer

A été publié ce jour au Journal Officiel de la République Française, l'arrêté du 20 février 2015 portant extension et adaptation aux îles Wallis et Futuna, à la Polynésie française et à la Nouvelle-Calédonie de l'arrêté du 3 août 2007 relatif à l'agrément prévu à l'article 1er du décret n° 2005-1122 du 6 septembre 2005 modifié pris pour l'application de la loi n° 83-629 du 12 juillet 1983 réglementant les activités privées de sécurité et relatif à l'aptitude professionnelle des dirigeants et des salariés des entreprises exerçant des activités de surveillance et de gardiennage, de transport de fonds et de protection physique des personnes 

Cliquez ici pour accèder au texte

Pensez à vous connecter pour voir toutes les infos!Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami

Les I.G.H du quartier de la Défense comme vous ne les avez probablement jamais vu

Mercredi 25 février 2015 @ 20:44:14
Rechercher dans VIDEOS


Paris - La Défense

Pensez à vous connecter pour voir toutes les infos!Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami

Un groupe terroriste appelle à frapper des centres commerciaux Français

Dimanche 22 février 2015 @ 20:44:41
Rechercher dans INFO

ALERTE DE SÉCURITÉ

L'organisation terroriste des shebab, branche d'Al-Qaïda en Somalie, a diffusé samedi une vidéo dans laquelle elle appelle à conduire des attaques dans des centres commerciaux Français, Britanniques, Américains et Canadiens. Leur modèle, l'attaque du centre commercial Westage à Nairobi, au Kenya, qui avait fait 67 morts et plus de 175 blessés en septembre 2013. 

Westgate_1.jpg

D'importants centres commerciaux Parisiens clairement cités comme cibles potentielles

A la fin de la vidéo un terroriste masqué cite différents centres commerciaux comme cibles potentielles, avant que le nom des "Quatre Temps" et du "Forum des Halles" s'affichent.

B-dIHMuCQAAfVjn.jpg

Pensez à vous connecter pour voir toutes les infos!Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami

[Vidéos] Incende dans l'un des plus hauts I.G.H du monde

Samedi 21 février 2015 @ 11:27:20
Rechercher dans VIDEOS

 

A Dubaï un incendie a sinistré le gratte-ciel "The Torch" (ça ne s'invente pas), l'une des plus hautes tours résidentielles dans le monde avec 348 mètres et 80 étages.  Kathryn Dickie, qui vit au 13e étage, a déclaré à BBC NEWS que les gardes de sécurité ont frappé sur les portes car les gens présent ont ignoré l'alarme incendie. 

En visionnant les rares images on peut penser que le choix des matériaux de construction, au moins pour la façade, ont joué un rôle important dans la propagation de l'incendie. Cela rappelle l'incendie de la façade d'un immeuble en mai 2012 à Roubaix ou à Grozny en avril 2013.


Cliquez pour agrandir

Pensez à vous connecter pour voir toutes les infos!Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami

Création du Groupement des Entreprises de la Formation-Prévention au Risque Incendie (GEFPI)

Vendredi 20 février 2015 @ 10:55:33
Rechercher dans JOURNAL OFFICIEL

Le Groupement des Entreprises de la Formation-Prévention au Risque Incendie (GEFPI) a vu le jour le 29 janvier 2015 !

Ce nouveau syndicat professionnel a adhéré à la Fédération Française des Métiers de l’Incendie dès sa création : il devient donc le 11èmegroupement de la FFMI. Constitué de 13 entreprises fondatrices, ce nouveau groupement entend défendre les professionnels d’une activité encore mal reconnue et ne disposant pas pour le moment d’organisation représentative. Ouvert à toutes les entreprises du secteur, il souhaite mener des actions de défense et de promotion des métiers de la formation-prévention, notamment à travers la mise en œuvre d’éléments tangibles de reconnaissance de qualité de prestations et de compétences.

Un domaine d’activité à consolider

Qu’il s’agisse du code du travail, du règlement de sécurité dans les ERP ou les IGH, les textes officiels prévoient diverses obligations de formation à la charge de l’employeur ou de l’exploitant d’un site afin d’assurer la sécurité des personnes, et notamment des salariés, face aux risques, en incluant les exigences d’accessibilité et d’évacuation. 
Toutefois, il est apparu aux entreprises spécialistes du risque incendie que ce domaine d’activité ne bénéficiait pas de la reconnaissance méritée, faute notamment d’une représentation professionnelle spécialisée, de l’existence de critères de qualité pertinents ou de supports documentaires incontestables.
Concrètement, le domaine d’activité couvert par le GEFPI est celui de prestations de formation délivrées à des salariés pour lesquels les actions de sécurité ne relèvent pas de la définition de poste de leur contrat de travail. Le GEFPI n’a donc pas vocation à s’étendre à la formation des techniciens, agents ou collaborateurs spécialisés dans la sécurité. Il se concentrera sur le domaine de la formation-prévention.
En conséquence, les principes d’actions du GEFPI suscité par la FFMI sont la valorisation des métiers de la formation et la mise en œuvre d’une démarche fondée sur la qualité des prestations délivrées.

La FFMI : une organisation à la représentativité élargie.

La FFMI, déjà forte de plusieurs entreprises affiliées disposant d’un poids significatif sur cette activité, a légitimement décidé de constituer une représentation de ces Métiers de formation et de prévention. Elle espère que l’action diligente et efficace du GEFPI permettra de fédérer rapidement, autour de ce nouveau groupement la majorité des professionnels concernés. Interlocutrice traditionnelle des pouvoirs publics, la FFMI est, plus que jamais, une plateforme d’échanges et d’expertise entre acteurs positionnés à des stades divers de la chaîne globale de la sécurité incendie.

GEFPI.jpg

Les membres fondateurs du GEFPI, dont :

  • M. Philippe de PANTHOU (Sté Eurofeu), Président
  • M. Patrick URBANEJA (Sté SLMI), Vice-Président
  • M. Nicolas ANTOINE (Sté Groupe VULCAIN), Secrétaire général
  • M. Yannick GRIVAUD (Sté DESAUTEL), Trésorier

Contact FFMI : Jean-Bertrand HEYRAL
Tél :  01 47 17 63 31 – 06 71 84 50 70
Courriel: jean-bertrand.heyral@ffmi.asso.fr

Pensez à vous connecter pour voir toutes les infos!Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami

Jedaï et Jerry Leen - De chiots à chiens Sapeurs-Pompiers de Paris

Jeudi 19 février 2015 @ 21:41:28
Rechercher dans ACTUALITÉ

Pensez à vous connecter pour voir toutes les infos!Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami

Détecteur de fumée en habitation. Nouvelle date d'obligation, janvier 2016

Dimanche 08 février 2015 @ 10:57:59
Rechercher dans TEXTES & RÉGLEMENTS


"Les propriétaires ayant signé un contrat d'achat des détecteurs au plus tard au 8 mars 2015 sont réputés satisfaire l'obligation (...) à la condition que le détecteur de fumée soit installé avant le 1er janvier 2016" Voici l'amendement au projet de loi Macron a été déposé adopté vendredi par l'Assemblé Nationale.

Justification avancée par les députés:

"Certains propriétaires doivent faire face à une indisponibilité des détecteurs ou des entreprises d'installation, notamment les bailleurs ayant un parc important de logements."

Plutôt étrange lorsqu'on sait que l'obligation d'installer un détecteur dans chaque logement occupé date de mars 2010! Les lecteurs de SSIAP.COM ont même eu cette information en juin 2008.

5 années n'auront donc pas suffi pour que les bailleurs (HLM et autres) ne passent commandes d'autant de détecteurs que nécessaire. La récente modification de la loi qui impose maintenant la charge de l'installation aux propriétaires n'a en rien arrangée la situation. 

Conclusion: L'obligation d'installer un détecteur est reportée à janvier 2016 pour tout bailleur qui a signé un contrat d'achat.

Pensez à vous connecter pour voir toutes les infos!Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami

Dossier de presse sur les détecteurs autonomes avertisseurs de fumée (DAAF)

Lundi 22 décembre 2014 @ 21:43:44
Rechercher dans INFO

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes publie un dossier de presse ainsi que de nombreux conseils sur les Détecteurs Autonomes Avertisseurs de Fumée: DAAF

Extraits:

Qu’est-ce qu’un DAAF ?
Un DAAF est un boîtier constitué d’un émetteur de lumière associé à un récepteur, qui émet une alarme sonore puissante en présence de fumée. L’appareil fonctionne avec des piles. La fumée est détectée par la coupure ou la variation d’un faisceau lumineux. Dès les premières fumées, il émet une alarme puissante d’environ 85db devant permettre à une personne qui se serait endormie de se réveiller et de fuir à temps.

--------

Qualification des professionnels :
Certains professionnels peu scrupuleux exerçant leur activité sur le marché de la commercialisation de DAAF ne respectent pas les règles de base du démarchage à domicile et usent de pratiques commerciales trompeuses pour vendre un pack produit/ services comprenant le dispositif, son installation et son entretien. Il est donc conseillé aux consommateurs qui seraient démarchés dans le cadre de l’obligation d’installer un DAAF de se donner un délai de réflexion permettant de se renseigner correctement sur la règlementation et les prix pratiqués pour l’achat d’un dispositif.

Les pratiques :
Certains professionnels, afin d’influencer le comportement du consommateur, peuvent arguer du fait qu’en faisant installer un DAAF, l’occupant du logement se verra remettre un document permettant d’informer son assureur de l’installation effective du dispositif. Cette notification de l’installation du détecteur de fumée, qui doit être réalisée entre occupant et assureur, peut être effectuée directement par le consommateur (arrêté du 5 février 2013). La règlementation n’impose pas de cachet d’un professionnel sur celle-ci.

D’autres démarcheurs, à l’approche de la date butoir, font craindre une pénalité aux consommateurs qui refuseraient leurs prestations de service ; le plus souvent il s’agirait d’une amende à payer à l’administration, ou d’une surprime ou absence d’indemnisation de la part de l’assurance multirisque habitation en cas d’incendie d’un logement sans DAAF. Or, à ce jour, aucune règlementation ne prévoit des mesures de cet ordre.

Un DAAF, dont le prix moyen est de 20€, peut être installé par le seul occupant du logement, nul besoin de passer par l’intermédiaire d’un installateur. Par ailleurs, il n’existe ni installateur mandaté ou agréé par l’État ni de diplôme d’installateur reconnu par l’État. Par ailleurs, les services de l’Etat n’ont agréé aucune école ou service de formation pour l’installation et l’entretien des DAAF chez les particuliers.

Depuis le 13 juin 2014, dans le cas où un DAAF serait acheté à la suite d’un démarchage à domicile, il est impératif que cette vente respecte les conditions juridiques applicables au démarchage à domicile et notamment :

  • respect d’un délai de réflexion de 14 jours
  • remise obligatoire d’un contrat répondant à un certain formalisme
  • interdiction pour le vendeur de percevoir une contrepartie financière pendant 7 jours.

La réglementation relative au démarchage à domicile est consultable ici :

--------

Marquage CE et étiquetage
La présence du marquage CE est obligatoire pour les DAAF mis à disposition sur le marché dans l’un des États membres de l’Union Européenne. En effet, les DAAF sont des produits de construction au sens du règlement n°305/2011(4) dit Règlement Produits de Construction (RPC). Le respect de la norme européenne

NF EN 14604 de novembre 2005 constitue une présomption de conformité aux exigences du règlement susmentionné. Ceci implique notamment que le fabricant a, à minima, effectué les essais relatifs à la sensibilité initiale des dispositifs, leurs réactions et leurs temps de déclenchement à une large gamme de fumées. Enfin, les essais doivent également avoir permis de démontrer que la puissance acoustique des DAAF est suffisante pour pouvoir donner l’alerte aux occupants du logement dans lequel ils sont installés.

Sommaire du Dossier de Presse:

  • DAAF : ce qu’il faut savoir
    Démarchage à domicile : « il n’existe ni installateur mandaté ou agréé par l’État ni de diplôme d’installateur reconnu par l’État » 

    Conformité et Sécurité des produits :
  • Les détecteurs autonomes avertisseurs de fumée (DAAF)
  • La sécurité des détecteurs autonomes avertisseurs de fumée
  • Démarchage à domicile ou les contrats hors établissement

Cliquez ICI pour télécharger le dossier de presse complet

Pensez à vous connecter pour voir toutes les infos!Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami

QCM blancs: SSIAP 1, SSIAP 2 et SSIAP 3 - Version 2015

Vendredi 16 janvier 2015 @ 14:30:43
Rechercher dans INFO

En provenance directe du Ministère de l'Intérieur, voici ci-dessous la version 2015 des QCM d'examens blancs pour les: SSIAP 1, SSIAP 2 et SSIAP 3

qcm.jpgQCM SSIAP 1 blanc (version 2015)
Télécharger : Format xlss [0,28 MB]

QCM SSIAP 2 blanc (version 2015)
Télécharger : Format xlss [0,25 MB]


QCM SSIAP 3 blanc (version 2015)
Télécharger : Format xlss [0,97 MB]

Important : Les fichiers "Questionnaire SSIAP" sont cryptés. Seuls les organismes de formations disposent d'un outil de décryptage intégré au logiciel information de l'épreuve théorique. Ces fichiers sont téléchargeables par les présidents d'examens SSIAP sur clé USB puis inséré dans l'ordinateur du centre pour l'examen.

Pensez à vous connecter pour voir toutes les infos!Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami

Depuis juillet 2014 il est possible de rompre son contrat pour faute de l'employeur, sans aucun préavis.

Samedi 24 janvier 2015 @ 20:51:06
Rechercher dans TEXTES & RÉGLEMENTS

Résumé:
Il existait le licenciement pour faute du salarié, le législateur par la loi (n°2014-743) du 1er juillet 2014 confirme la jurisprudence déjà bien établie et crée la PRISE D'ACTE de faits fautifs de l'employeur autorisant la rupture du contrat à ses torts à tout moment sans préavis et une indemnisation du salarié. 

6-Droit-du-travail-redim.jpg

La rupture du contrat de travail par le salarié en raison de faits qu'il reproche à son employeur constitue une prise d'acte de la rupture du contrat. Il ne s'agit donc pas d'une démission. Le salarié peut saisir le juge afin qu'il statue sur les conséquences de cette rupture. Ainsi, la prise d'acte produit les effets d'un licenciement sans cause réelle et sérieuse si les faits invoqués par le salarié la justifiaient. Dans le cas contraire, elle produit les effets d'une démission.

Conditions

Salariés concernés

Tout salarié peut prendre acte de la rupture du contrat de travail. La prise d'acte est possible à tout moment, sauf durant la période d'essai.

Manquements de l'employeur

La prise d'acte peut être envisagée si le salarié reproche à l'employeur des manquements suffisamment graves pour empêcher la poursuite du contrat de travail. Elle peut être justifiée par exemple dans les cas suivants :
  • discrimination ou harcèlement commis par l'employeur,
  • non-paiement du salaire,
  • modification du contrat sans l'accord du salarié,
  • violences commises à l'encontre du salarié sur le lieu de travail.

Démarches

Lettre de prise d'acte

Aucun formalisme n'est imposé.

Il reste néanmoins préférable, pour des raisons de preuve en cas de litige, de prévenir l'employeur par un courrier écrit listant les raisons de la prise d'acte.

Saisine du juge

La saisine du juge est nécessaire pour demander la requalification de la prise d'acte en licenciement sans cause réelle et sérieuse.

L'affaire est alors directement portée devant le bureau du jugement sans passer par le bureau de conciliation.

Le bureau de jugement statue dans un délai d'un mois suivant sa saisine.

Conséquences

Sur le contrat de travail

La prise d'acte entraîne la cessation immédiate du contrat de travail. Le salarié n'est pas tenu d'effectuer un préavis.

L'employeur doit remettre sans tarder au salarié un certificat de travail et une attestation Pôle emploi.

Sur les indemnités

Il revient au juge de décider si la prise d'acte est justifiée ou non. Si les faits invoqués justifient la prise d'acte, celle-ci produit les effets d'unlicenciement sans cause réelle et sérieuse (ou d'un licenciement nul s'il s'agit d'un salarié protégé). Dans ce cas, l'employeur doit verser au salarié les indemnités suivantes :

Si la prise d'acte n'est pas justifiée, elle produit les effets d'une démission. Dans ce cas, le salarié doit verser à l'employeur une indemnité compensatrice de préavis. Il verse également la somme prévue en cas de clause de dédit-formation.

Le salarié ne peut pas bénéficier d'indemnités chômage dès la fin du contrat de travail. Les indemnités seront versées au salarié à l'issue de la procédure judiciaire, si le juge décide que la prise d'acte est justifiée.
Source: Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Pensez à vous connecter pour voir toutes les infos!Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami

Bureau Enquête Incendie - Fort de Domont... Ouverture d'une information judiciaire!

Mercredi 08 octobre 2014 @ 21:36:01
Rechercher dans ACTUALITÉ

 


   - - - Information Exclusive SSIAP.COM - - -    

La Justice a ouvert une information judiciaire en rapport avec les "pratiques" de l'association "Bureau Enquête Incendie - Fort de Domont" ainsi qu'indirectement (ou directement) des sociétés AFEP et FFI.

Info+: Mise à jour le 21 octobre 2014

Des Éléments graves et concordants ont permis l'ouverture d'une information judiciaire et... 

Suite à une audience correctionnelle tenue ce jour au Tribunal de Grande Instance de Pontoise à 13h30 nous avons eu une précision importante, donnée par le Président de séance: L'information judiciaire en rapport avec les pratiques de l'association "Bureau Enquête Incendie - Fort de Domont" à été ouverte contre "X". Ceci va donc permettre, au Juge d'Instruction, d'instruire le dossier à charge contre toute personne qui serait impliquée et non pas seulement contre l'organe dirigeant cette association! 

Ouverture de l'information judiciaire pour des chefs de:

  • ABUS DE CONFIANCE
  • HARCELEMENT
  • VIOLENCES VOLONTAIRES
  • DENONCIATION CALOMNIEUSE
  • FAUX ET USAGE DE FAUX
  • ESCROQUERIES

Liste non exhaustive que les magistrats en charge de l'instruction pourront alléger ou alourdir

L'organe dirigeant cette association est visé par les documents à l'origine de l'ouverture de l'information judiciaire par le Parquet de Pontoise. 

Présentation:

Photos et présentations récupérées sur des sites et documents internet, tels que: Détecteurs de fumée  - On Est Pas des Cobayes France5 - Site internet de l'association Bureau Enquête Incendie - Site internet de l'IAAI Québec - Site internet attention-au-feu.fr - Site internet de la MACIF - SPIQ.CA - Campus Notre-Dame-de-Foy à Québec - et autres...

 

ILS SE PRÉSENTENT COMME:

Hédy ELKHAZEN
- Gérant des sociétés AFEP  et FFI (Fort de Domont)
- Vice-président de l'association Bureau Enquête Incendie
- Officier de Sapeur-pompier Volontaire SDIS 95
- Expert en Recherche de Causes d'Incendie sur différentes cours d'appel et tribunaux en région parisienne.

Karine LECONTE
- Directrice adjointe de la société AFEP (Fort de Domont)
- Vice-présidente de l'association Bureau Enquête Incendie
- Sapeur-pompier volontaire SDIS 60
- Experte en Recherche de Causes d'Incendie sur différentes cours d'appel et tribunaux en région parisienne

Éric GOUVERNET
- Président de l'association Bureau Enquête Incendie

- Sous Officier Sapeur-pompier professionnel SDIS 34
- Salarié vacataire de la société AFEP (Fort de Domont)
- Expert Incendie/Explosion pour le ministère de la justice
- Formateur Médico Légal
Ci-dessous le Trésorier et la Trésorière adjointe.
Nous avons les photos des personnes mais comme elles n'ont pas été diffusées en même temps que leurs identités il nous est impossible de les publier. 

Franck DALICIER
- Gendarme de l'identification Criminelle (anciennement dans le 95)
- Trésorier de l'association

Émilie LECLERC
- Technicienne de la Police Technique et Scientifique (dans le 95)
- Trésorière adjointe

 

Extrait d'un courrier de l'autorité judiciaire, daté du 1er OCTOBRE 2014

 Divers informations et les numéros des procés verbaux ont été masqués afin de respecter le secret de l'instruction 

SSIAP.COM ne manquera pas de vous tenir informés de la suite...

Autres informations et documents en rapport:

    1. Contrefaçons de supports de cours, cliquez ici
    2. AFEP - Fort de Domont, société de gardiennage: cliquez ici ou ici
    3. Usurpation du titre d'expert de justice, cliquez ici
    4. Le vice-président récupère à son profit des véhicules pourtant offerts à l'association, cliquez ici
    5. Utilisation frauduleuse du titre d'expert de justice, cliquez ici
    6. L'argent, du travail des bénévoles, détourné par le vice-président de l'association, cliquez ici
    7. Après nos révélations, des éléments de preuves disparaissent d'internet, cliquez ici
    8. La vérité qui dérange, cliquez ici
    9. Faux agrément ministériel, cliquez ici
    10. Faux et usage de faux, cliquez ici
    11. Fausse accréditation NFPA, cliquez ici
    12. Tenues Sapeurs-Pompiers sous l'Arc de Triomphe, cliquez ici
    13. C.V inventé! cliquez ici
    14. Ils s'apprêtent à rendre public le dossier d'expertise sur la mort de 2 agents SSIAP! cliquez ici

Pensez à vous connecter pour voir toutes les infos!Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami

Grève annoncée jeudi et vendredi à l'aéroport de Roissy

Mercredi 11 février 2015 @ 20:23:20
Rechercher dans ACTUALITÉ

greve.jpg

Aéroports de Paris devrait verser des dividendes records à ses actionnaires, mais refuse d'augmenter le salaire de son personnel. Les quatre syndicats représentatifs (CGT, la CFE-CGC, l'Unsa-SAPAP ainsi que FO) appellent donc à la grève de jeudi midi à vendredi midi pour dénoncer cette situation.

Le mouvement concerne toutes les catégories de salariés. Des personnel du SSLIA (Service de sauvetage et de lutte contre l'incendie) chargés de la sécurisation des pistes ainsi que des SSIAP (Service de Sécurité Incendie et d'Assistance à Personns) chargés des bâtiments, ont révu de participer à la grève.

Pensez à vous connecter pour voir toutes les infos!Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami

Prévention/Intervention incendie : 62 Sapeurs-Pompiers de Paris sur le site de Balard

Mardi 10 février 2015 @ 18:29:10
Rechercher dans ACTUALITÉ

62 sapeurs-pompiers de Paris sur le site de Balard, pour la sécurité du futur Ministère de la Défense

Hier, le capitaine Marie Le Merrer a officiellement pris les rênes de la 42e compagnie. C’est sous la présidence du Général commandant la Brigade qu’a eu lieu la cérémonie sur le site de Balard, avec comme moment fort la remise du fanion au commandant d’unité. 

Cette toute nouvelle unité élémentaire spécialisée (UES), forte de 62hommes, est en charge de la sécurité sur l’ensemble du site Balard qui regroupe l’Etat-major des armées ainsi que celui des trois armées (Terre, Air et Marine).
Photos : Benoit Moser

bspp1.jpg

bspp2.jpg

bspp3.jpg

bspp4.jpg

Pensez à vous connecter pour voir toutes les infos!Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami

Cité des Sciences et de l'Industrie - Action de grève perlée de personnels SSIAP

Dimanche 08 février 2015 @ 15:23:13
Rechercher dans ACTUALITÉ

 

Info que nous n'avons pas vu passer... Mais SSIAP.COM assure maintenant le suivi du dossier.

L'ensemble des 36 agents du Service de Sécurité Incendie et d’Assistance à Personnes de la Cité des Sciences et de l'Industrie (Paris) ont été en grève perlée mi-janvier 2015.


Les revendications :

  • Un rattrapage de 30 points pour tous
  • Des avancements réguliers où chacun est traité avec égalité (1/3 du service par an)
  • Une revalorisation de l’indice d’embauche
  • Une reconnaissance pécuniaire des gardes supplémentaires

Parce que la sécurité du public et des équipements n'étaient plus assurées, l'action de grève a obligé la direction de la Cité des Sciences à reporter certaines heures d'ouvertures de l'établissement et même parfois à ne pas l'ouvrir pendant une demie journée. Un important colloque a par exemple dû être annulé et le manque à gagner se compte en plusieurs centaines de milliers d'euros.

Finalement la direction à rapidement accepté une augmentation nette de 100€/mois et par salarié. A la suite de quoi le mouvement de grève perlée a pris fin.

Dans un seconds temps la politique de recrutement et des status doit être revue puisque les personnels SSIAP de cet établissement assurent également la formation des personnels.

Vous pouvez prendre connaissance du communiqué de presse CFDT en cliquant ici

Pensez à vous connecter pour voir toutes les infos!Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami

Installation de détecteurs de fumée dans les lieux d'habitation - Décret modificatif

Mercredi 04 février 2015 @ 10:09:54
Rechercher dans JOURNAL OFFICIEL

 

Résumé:
Par décret du 2 février 2015 le législateur transfert la charge d'installation des détecteurs de fumée (DAAF) au propriétaire des lieux. L'entretien reste à la charge de l'occupant.

...depuis des années!


Décret n° 2015-114 du 2 février 2015 modifiant l'article R. 129-13 du code de la construction et de l'habitation

  • Publics concernés : propriétaires et occupants de logements.
  • Objet : installation de détecteurs de fumée dans les lieux d'habitation.
  • Entrée en vigueur : l'obligation d'installer un détecteur de fumée dans tous les lieux d'habitation doit être satisfaite avant le 8 mars 2015.
  • Notice : la loi n° 2010-238 du 9 mars 2010 impose à chaque occupant d'équiper son logement d'un détecteur de fumée avant le 8 mars 2015. La loi du 24 mars 2014 pour l'accès au logement et un urbanisme rénové a transféré cette responsabilité au propriétaire, à charge seulement pour l'occupant d'assurer l'entretien de l'installation. Le présent décret en tire les conséquences réglementaires en venant modifier les dispositions pertinentes du code de la construction et de l'habitation.
  • Références : le code de la construction et de l'habitation modifié par le présent décret peut être consulté, dans sa rédaction issue de cette modification, sur le site Légifrance (http://www.legifrance.gouv.fr).

Le Premier ministre,
Sur le rapport de la ministre du logement, de l'égalité des territoires et de la ruralité,
Vu le code de la construction et de l'habitation, notamment ses articles L. 129-8, L. 129-9, R. 129-12 et R. 129-13 ;
Vu le décret n° 2011-36 du 10 janvier 2011 relatif à l'installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d'habitation ;
Vu l'avis du Conseil national d'évaluation des normes en date du 6 novembre 2014 ;
Le Conseil d'Etat (section des travaux publics) entendu,
Décrète :

Article 1

Le premier alinéa de l'article R. 129-13 du code de la construction et de l'habitation est remplacé par l'alinéa suivant :
« La responsabilité de l'installation du détecteur de fumée normalisé mentionné à l'article R. 129-12 incombe au propriétaire et la responsabilité de son entretien incombe à l'occupant du logement. Cependant, ces deux responsabilités incombent : ».

Article 2

La ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie et la ministre du logement, de l'égalité des territoires et de la ruralité sont chargées, chacune en ce qui la concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait le 2 février 2015.

Manuel Valls

Par le Premier ministre :

La ministre du logement, de l'égalité des territoires et de la ruralité,

Sylvia Pinel

La ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie,

Ségolène Royal

Pensez à vous connecter pour voir toutes les infos!Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami

Détecteur de fumée en habitation - Attention à la désinformation!

Samedi 31 janvier 2015 @ 15:38:46
Rechercher dans TEXTES & RÉGLEMENTS


vraifaux.jpg

Depuis presque 7 ans les lecteurs de SSIAP.COM savent que la loi rend obligatoire l'installation d'au moins un détecteur de fumée (DAAF) dans les logements.

Cependant, avec l'arrivée très prochaine de l'échéance les articles de presse en rapport se multiplient partout sur internet, dans les journaux et il est possible de lire tout et n'importe quoi sur le sujet.

Depuis plusieurs jours on voit resurgir une information aussi fausse que répandue, comme ici dans un article très sérieux de la Voix du Nord qui a pour titre "Détecteurs de fumée, Les pompiers nous expliquent tout" ou il est possible de lire:

[...Les assureurs pourront exiger, en cas d’incendie, une franchise de plusieurs milliers d’euros si le foyer touché n’est pas équipé...]

Ceci est faux!

En effet, en matière de droit l'assureur a obligation de se conformer au contrat que vous avez signé. Il ne peut pas en changer les clauses de façon unilatérale. Il ne peut pas décider d'augmenter la franchise ou votre cotisation si aucun détecteur n'est installé et a obligation de vous indemniser en cas d'incendie conformément à votre contrat multirisques habitation.

Pour faire simple, le fait d'installer ou de ne pas installer de détecteur de fumée ne changera au contrat d'assurance que vous avez signé.

Dans tous les cas, loi ou pas, SSIAP.COM ne cesse de vous conseiller l'installation non pas d'un mais d'au moins un détecteur par piéce de vie (évitez la cuisine et la salle de bain).

En effet, la loi impose actuellement l'installation d'un seul détecteur par logement ce qui est largement insufisant pour une protection efficace de l'ensemble des personnes et des biens s'y trouvant. Combien de temps cela prendrait pour que les fumées d'un "début" d'incendie dans la chambre d'un enfant ne perviennent à un détecteur de fumée installé dans un couloir? A l'évidence beaucoup trop de temps!

Articles en rapport:

 

Pensez à vous connecter pour voir toutes les infos!Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami

Par manque de moyens et de personnels de nos services, il arrive que des Pompiers Suisses interviennent en France

Vendredi 30 janvier 2015 @ 19:41:28
Rechercher dans INFO


Le saviez-vous?

Par manque de moyens et de personnels de nos services d'incendie et de secours il arrive que des Pompiers Suisses interviennent en France. Les interventions sont alors payés par le SDIS de l'Ain. Le système existe aussi à la frontière Belge et certainement ailleurs.

topelement.jpg

Mercredi 19 novembre 2014, 13 h. L’alarme retentit dans la caserne nyonnaise du SDIS Nyon-Dôle. En deux temps trois mouvements, les hommes du feu grimpent dans leurs véhicules et se dirigent, sirènes hurlantes, vers Divonne-les-Bains, où des flammes s’élèvent au-dessus du toit d’un collège.

L’an dernier, le SDIS Nyon-Dôle, né du regroupement de plusieurs services du district (lire ci-contre), a quitté à douze reprises son territoire de prédilection pour intervenir sur sol français. Des sorties extra-muros de plus en plus fréquentes, qui nécessitent de repenser la collaboration entre les deux pays.

«Nous nous rendons en France voisine, essentiellement à Divonne, lorsque nos homologues de l’Ain ont besoin de notre échelle ou qu’ils n’ont pas assez de personnel pour armer la leur», résume le major Pierre-Yves Corthésy, commandant du SDIS Nyon-Dôle. C’est que les pompiers français fonctionnent différemment de leurs collègues suisses: en plus de leur casquette de soldats du feu, ils consacrent la majeure partie de leur temps à leur rôle d’ambulanciers.

«Le secours aux victimes représente 70% de nos interventions», confirme le commandant Gauthier Carra, chef du groupement Monts-Jura du SDIS de l’Ain. Les sapeurs font donc appel à leurs homologues suisses lorsqu’ils ont besoin de renforts sur un incendie, par exemple. Ou de leur grande échelle, lorsque la leur, basée à Ferney-Voltaire, est déjà utilisée sur un autre sinistre.

Pour la petite histoire, les pompiers des deux pays doivent parfois faire face à de petits ennuis logistiques: «Nos tuyaux ne sont pas compatibles avec ceux de nos voisins, glisse Pierre-Yves Corthésy. Nous avons donc des pièces de raccord dans nos camions!»

Facture en fin d’année
Ce partenariat franco-suisse existe depuis des lustres mais n’était régi par aucun texte officiel. «Le Casino de Divonne a brûlé, il y a bien longtemps. Les pompiers de Nyon étaient alors intervenus avec des chevaux. C’est dire si c’est vieux!» sourit le major nyonnais.

Le hic, c’est que les interventions réalisées sur le territoire français par les hommes du feu nyonnais étaient gracieusement «offertes» par la Ville de Nyon. Jusqu’à la création du SDIS Nyon-Dôle, en janvier de l’an dernier. «Au moment de la régionalisation des SDIS , nous avons pris la décision de créer une convention entre le Canton de Vaud et le Département de l’Ain afin que les interventions sur sol français soient financées par l’Ain, explique Patrick Munier, inspecteur régional de l’ECA. Il faut dire que ces sorties extra-muros ont augmenté ces dernières années, peut-être en raison d’un manque de personnel de l’autre côté de la frontière. Il était donc nécessaire de conclure un accord officiel, qui devrait être signé formellement dans le courant de l’année.»

Très concrètement, les coûts des interventions des sapeurs nyonnais sont désormais pris en charge par l’ECA, qui envoie une facture au département français à la fin de l’année.

Une formule qui fait ses preuves dans le Nord vaudois, où les pompiers sont souvent amenés à appuyer leurs homologues dans l’Hexagone. «Il existe une convention avec le Département du Jura depuis plusieurs années. Nous prenons les mêmes mesures avec l’Ain», conclut Patrick Munier. (TDG.CH)

Pensez à vous connecter pour voir toutes les infos!Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami

Modification du référentiel national de compétences de sécurité civile relatif à l'unité d'enseignement "PSE2"

Jeudi 29 janvier 2015 @ 11:37:41
Rechercher dans JOURNAL OFFICIEL

pse2small.jpg

 

Par arrêté du 16 janvier 2015, l'arrêté du 24 août 2007 fixant le référentiel national de compétences de sécurité civile relatif à l'unité d'enseignement « premiers secours en équipe de niveau 2 » est modifié. 

Cliquez sur le lien ci-dessous pour prendre connaissance des modifications.

ATTENTION! Cliquez ici pour lire la suite... | Pensez à vous connecter pour voir toutes les infos!Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami

Modification du référentiel national de compétences de sécurité civile relatif à l'unité d'enseignement "PSE1"

Jeudi 29 janvier 2015 @ 09:38:35
Rechercher dans JOURNAL OFFICIEL

pse1small.jpg

 

Par arrêté du 16 janvier 2015, l'arrêté du 24 août 2007 fixant le référentiel national de compétences de sécurité civile relatif à l'unité d'enseignement « premiers secours en équipe de niveau 1 » est modifié. 

Cliquez sur le lien ci-dessous pour prendre connaissance des modifications.

ATTENTION! Cliquez ici pour lire la suite... | Pensez à vous connecter pour voir toutes les infos!Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami

Les détecteurs de fumée sont obligatoires et doivent être installés d’ici le 8 mars prochain

Mercredi 28 janvier 2015 @ 20:07:17
Rechercher dans ACTUALITÉ

Pensez à vous connecter pour voir toutes les infos!Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami

Suivez nous...

Question
D'après vous, en 2012 on comptait en France
 219 IGH
 349 IGH
 479 IGH
 529 IGH
 659 IGH

  Results, Résultats

  • Votes : 359

Abonnement

Réglementation

A avoir !



Statistiques

Pages vues depuis Septembre 2005 : 37 674 796

  • Nb. de Membres : 42 752
  • Nb. d'Articles : 1 151
  • Nb. de Forums : 24
  • Nb. de Sujets : 14
  • Nb. de Critiques : 159

Top 20  Statistiques


Smartphones